Ma technique pour bien dormir malgré le tourbillon de pensées négatives

J’ai souvent parlé d’état d’esprit sur ce blogue. C’est, je crois, l’actif le plus précieux de l’entrepreneur. Dès que notre état d’esprit commence à tourner au négatif, tout devient plus difficile. Il existe plusieurs façons de prendre soin de son état d’esprit, mais il y aura quand même des moments difficiles. Des moments où on a beau connaître les techniques, les concepts, les trucs, c’est juste f*&?$?g trop difficile. Et dans ces moments, je ne sais pas pour vous, mais moi, c’est la nuit que ça me ronge le plus.

Je peux être super bon toute la journée. Positif, plein d’énergie, à toute épreuve, inspiré et inspirant. Mais dans les passes difficiles, quand je me réveille la nuit, mon état d’esprit chute parfois au plus bas niveau. Et si je me laisse aller, le tourbillon de mes pensées me plonge à des milliers de kilomètres dans les ténèbres de mes peurs. Et il semble que je ne sois pas le seul!

En effet, la nuit est un moment plus difficile pour beaucoup de gens. Particulièrement les gens anxieux. Parce que la nuit, on est seul avec ses pensées. Sans interruption. Sans stimuli externes pour nous changer les idées. On est « pris avec nous-mêmes ». C’est alors très facile de suranalyser, de repenser à chaque petit détail de la journée, ou chaque petite et grande chose à faire demain. C’est facile de voir ce qu’on a fait de pas correct durant la journée, ou de s’inquiéter pour les deadlines qui s’en viennent. C’est facile de ne pas se sentir à la hauteur, d’avoir peur, d’imaginer le pire, etc.

Il semblerait aussi que le manque de soleil de la nuit diminue notre niveau de vitamine D, ce qui affecterait nos hormones comme la sérotonine et la mélatonine qui contribuent à notre humeur.

Pour ma part, je crois aussi qu’il nous reste quelques gènes ancestraux qui associent la nuit à la période plus dangereuse de la journée, celle où les prédateurs rôdaient à l’extérieur de la grotte, à la recherche de proies faciles…

Bref, la nuit, c’est parfois plus difficile.

Une méthode qui aide à s’endormir

Quand ca m’arrive, j’ai une méthode très simple qui me permet de passer à travers et de me rendormir. J’évite ainsi l’insomnie et tous ces effets secondaires. Je vous la partage en toute humilité, en espérant que ça puisse marcher pour vous.

Donc, quand je me réveille la nuit et je me mets à penser à 12 millions de problèmes et que je ne suis pas capable de m’en sortir, je change de position, et je me concentre sur ma respiration. J’essaie de sentir chaque particule d’air qui entre par mon nez. Je me concentre sur mon ventre qui se remplit d’air, sur cet air qui parcourt mes poumons, puis est expulsé vers l’extérieur.

Inévitablement, des pensées me passeront par la tête. Mais je les laisse aller, je ne les poursuis pas et je redirige mon attention sur ma respiration. Dès que je vois que mon attention dévie vers une pensée, je reviens doucement vers ma respiration, sur le mouvement de mon ventre.

Et je fais ça jusqu’à ce que je m’endorme.

Si vous êtes familier avec la méditation en pleine conscience, vous connaissez déjà ces concepts :). Si vous n’avez jamais fait ce genre d’exercice, essayez, ça vaut la peine.

Bonne nuit !

Commentaires

  1. Ines a écrit :

    Merci pour l’article, Marc-André! Je pratique la méditation de pleine conscience depuis un bout de temps. Et c’est effectivement une excellente façon pour se détendre et favoriser un sommeil réparateur. Voici un article très intéressant du HBR qui risque de t’intéresser :

    https://hbr.org/2015/01/mindfulness-can-literally-change-your-brain

    Bonne journée! 🙂

Laisser un commentaire