La reconnaissance pour transformer votre mauvaise journée

Si vous êtes comme moi, il vous arrive d’avoir une bonne journée, puis tout à coup, quelque chose arrive, parfois important, souvent insignifiant, et la journée bascule. La négativité vous envahit et vous avez de la misère à vous en sortir. Vous voyez le tourbillon de négativité qui s’ouvre sous vos pieds. Vous ne voulez pas tomber dedans, mais vous ne savez pas comment vous en empêcher.

Avant, je tombais dans le panneau à tous les coups. Je me rappelle il y a quelques années, en 30 minutes, j’ai reçu 3 jab-punchs de suite. Une erreur avec un client, un problème de cash-flow, et une personne proche de moi qui avait réussi à rentrer un couteau exactement où ça faisait mal. Ma journée était fichue. J’étais tellement fâché et déprimé que je n’arrivais plus à penser correctement. Toutes les ressources de mon cerveau et de mon corps étaient focusées sur ce qui venaient de me tomber dessus. Il était 10:15 le matin. J’ai quitté le bureau. Je ne pouvais rien faire d’autre. Je suis allé jouer à la victime chez moi en maudissant la vie et en me demandant pourquoi ça m’arrivait à moi! 😉

Aujourd’hui, j’ai appris à mieux gérer ces situations. Je ne suis pas parfait. Mais je dirais que je réussis à éviter de rester au sol à tous les coups. Je me relève la plupart du temps.

Il y a des stratégies qui m’aident à y parvenir. Évidemment, la plupart des éléments de mon Système du Bonheur contribuent à m’aider, mais un des éléments qui a le plus d’effet est sans contredit le concept de reconnaissance.

Si on se connaît personnellement ou si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous m’avez déjà entendu parler au moins une fois de reconnaissance. Dans tous les livres sur le bonheur, toutes les études sur les émotions positives, un des éléments qui revient le plus souvent, est la reconnaissance.

Afin de pouvoir vraiment être heureux, il faut apprécier ce que l’on a. Il faut être reconnaissant de ce qui va bien dans notre vie. Peu importe vos circonstances, il y a du bon autour de vous. Il n’en tient qu’à vous de le célébrer. Et de choisir de focuser sur ce qui va bien, plutôt que sur ce qui va mal. Ce sur quoi on focus grandi, prend de l’ampleur. Je le réécris, car c’est trop important : ce sur quoi vous focusez grandit. Choisissez donc prudemment ce à quoi vous donnez votre attention.

Utilisez des routines pour favoriser la reconnaissance

Dans ma vie, je me suis développé des routines qui m’aident à entraîner mon cerveau à apprécier ce que j’ai, à être reconnaissant.

  • Au réveil, je prends quelques secondes pour penser à tout ce qui va bien dans ma vie.
  • Tous les jours, j’écris dans un journal (bon, je suis techno, alors j’écris dans Evernote ;)) les belles choses qui se passent tous les jours. J’écris sur les gens et les situations pour lesquelles je suis reconnaissant.
  • À 10 h, tous les jours de la semaine, nous avons un standup meeting au bureau, et chacun notre tour, nous nommons 1 chose pour laquelle nous sommes reconnaissants.
  • À 18:05, tous les jours, une alarme sonne sur mon téléphone : c’est l’heure de la reconnaissance familiale. Ma femme, mon fils, ma fille et moi, nommons chacun notre tour, 1 reconnaissance.
  • Avant de m’endormir, je nomme 3 choses qui se sont bien passées aujourd’hui.

Se pratiquer pour la vraie game

En faisant tout ça, je m’entraîne à voir le positif en toute situation. J’entraîne mon cerveau à choisir le beau plutôt que le laid. À préférer la lumière plutôt que les nuages gris. À découvrir les trésors cachés, plutôt que les difficultés.

Tout ça, c’est l’entraînement, ce sont les pratiques avant de sauter sur la glace. Tout ça m’aide à être fin prêt pour la vraie game.

Et la vraie game se joue quand? Lorsqu’une situation difficile se pointe. J’ai le choix d’être victime de mes circonstances et tomber dans le négatif. Focuser seulement sur ce qui vient d’arriver. Trouver toutes les conséquences possibles, toutes les répercussions potentielles, tout ce qui pourrait, un jour, mal tourner. J’ai le choix de me laisser sombrer dans cet état d’esprit.

Ou alors je choisis de faire autrement. Pour ce faire, je prends 1 minute de recul en pensant à tout ce qui va bien dans ma vie. Je compte mes reconnaissances. Je focus sur ce qui va bien. Je reste calme. J’aide mon cerveau et mon coeur à trouver l’opportunité derrière cette situation difficile.

Et ça fonctionne. Pas à tous les coups. Mais ça fonctionne. Et je ne comte pas les fois où je tombe. Je compte les fois où je me relève. Je choisis de focuser sur mes victoires, et non sur mes défaites.

Et vous, avez-vous des trucs pour vous aider à remettre votre journée sur la bonne voie quand elle commence à mal aller?

 

Laisser un commentaire