Mon fils et le rendement marginal

Mon fils a très bien compris ce que c’est que le « rendement marginal ». J’en suis d’ailleurs très fier. En affaire, comprendre ce qu’est le rendement marginal est très important, voire même essentiel, si l’on veut survivre à long terme. Par contre, dans la dynamique parents-enfants, le fait que le petit maîtrise ce concept de façon intuitive peut causer certains défis..

Permettez-moi d’expliquer. Il y a quelques semaines, nous avons pris la décision de partir en voyage pour une belle petite semaine au Mexique. Nous avions le choix d’y aller ma femme et moi tout seuls, ou encore en famille, avec les petits monstres. Nous avons opté pour une des vacances familiales, avec la marmaille. Nous avons (en fait, c’est plutôt Isabel a :-)) trouvé un resort avec des jeux aquatiques pour enfants, des glissades d’eau, des animaux, etc. Les flos, vont CA-PO-TÉS :-).

Mais bien évidemment, une des prérogatives des parents lorsqu’ils font plaisir aux enfants, c’est de réussir à obtenir un peu « bons comportements » en échange, n’est-ce pas ? Voici le deal que nous leur avons présenté :

  • Lorsqu’un enfant fait une bonne journée (écouter les consignes, pas de crise, etc.), on donne 1 collant
  • Lorsqu’un enfant ne respecte pas les consignes ou fait une crise, on enlève 1 collant
  • Un enfant ne peut gagner qu’un seul collant par jour
  • Par contre, un enfant peut perdre plusieurs collants par jour
  • Les enfants qui auront accumulé 10 collants la veille du départ pour le Mexique viendront avec nous
  • Si un enfant n’a pas réussi à accumuler 10 collants, il ne vient pas avec nous 😉

Vous auriez dû voir comment ils étaient fins par la suite ! De vrais anges ! La preuve que la méthode de la carotte fonctionne plus que celle du bâton. En fait, dans notre exemple, la première vient en corrélation avec la seconde, mais bon… 😉

Mais voici où l’histoire se corse. Ce matin, nous avons compté les collants accumulés jusqu’à maintenant. Et grande surprise ! Félix ET Chloé avaient chacun gagné leurs 10 collants ! Ils s’en sont allés à l’école et à la garderie, le coeur rempli de joie, la certitude en tête qu’ils pouvaient désormais préparer leur valise pour le Mexique !

Le soir venu, après le souper, c’était l’heure du bain. Je demande aux deux monstres de bien vouloir se déshabiller et se diriger vers la baignoire. Et mon fils de s’exprimer :

Non !

Comment ça non !

M’exclamais-je!

Ben Papa, j’ai déjà mes 10 collants ! J’ai pus besoin de me forcer ! J’ai déjà gagné le voyage !

Soupir de Papa…

 

Commentaires

  1. Hahahahaha ! Et vlan dans les dents papa !!!

  2. Ouep ! Brillant le monstre, hein ?

  3. Patrick a écrit :

    Très intéressant Marc-André, seulement, tu verras, un peu plus tard, et dans très peu de temps assurément, les enfants comprendront qu’ils iront au Mexique, collants, pas collants. 😉 C’est lorsqu’ils comprennent ce concept que les choses se compliquent. Hé! Hé!

  4. Karine a écrit :

    le concept est encore meilleur quand il est vraiment utiliser .. Donc pas 10 collant .. pas de voyage … Ma mere ma fais le coup quand j’avais 11 ans … Je ne suis pas aller en voyage .. elle as du trouver une gardienne et est aller seule !!! Mais soyer sure que je m’en suis rappeler et que l’annee suivante j’etais dans l’avions pour le Mexique 😉

Laisser un commentaire