Le « Hot Seat », ou comment souder votre équipe

En février dernier, nous avons tenu la première retraite corporative de l’histoire d’INBOX. 3 jours dans une maison en bois rond dans le coin de St-Sauveur. 3 jours de réflexions, de discussions et, bien sûr, de fun :).

Ce fut un franc succès! Mais une activité est ressortie du lot : le « Hot Seat ». Nous étions le 2e jour, en fin de journée, après avoir participé à des sessions toute la journée. Nous étions fatigués, physiquement et intellectuellement. Pour nous aider un peu et nous détendre un brin, nous avons décidé de prendre l’apéro pour accompagner la dernière session. Personne ne savait ce que ce serait. J’ai annoncé à mon équipe que nous allions faire un « Hot Seat ». Voici en quoi cela consiste.

On place une chaise en plein milieu de la pièce, devant tout le monde. À tour de rôle, chaque personne doit aller s’asseoir sur cette chaise et respecter 2 règles :

  1. Elle n’a pas le droit de parler
  2. Elle doit rester sur la chaise tant que son tour n’est pas terminé

Voici maintenant ce que les autres doivent faire. Chaque personne, si elle le veut bien, explique pourquoi la personne sur le « Hot Seat » est extraordinaire. On peut dire tout ce qu’on veut, tant que ça reste 100 % positif. On ne focus QUE sur les qualités de la personne et non sur ses défauts. On oublie les côtés négatifs pour ne focuser QUE sur les côtés positifs.

Ce fut absolument incroyable! Et je vais avoir de la difficulté à expliquer en mots ce que nous avons vécu pendant cette heure. Une quantité incroyable d’énergie positive s’en est dégagée. Nous avions déjà une équipe « tissée serrée », mais cette activité nous a soudé encore plus solidement.

Tout d’abord, il faut comprendre que c’est complètement déstabilisant : se retrouver devant un groupe, à recevoir des fleurs, et que des fleurs, sans savoir le droit de parler. Ce n’est pas naturel. Nous ne sommes pas habitués à tant d’énergie positive, tant de compliments, tant d’émotions. Et sans avoir le droit de parler pour minimiser un peu les compliments…

Il y a eu des larmes, il y a eu des sourires, des rires, des accolades, des applaudissements. Du bonheur à l’état pur.

On ne prend pas assez souvent le temps de se complimenter. Bien que ce soit tout de même quelque chose qu’on fait très bien chez INBOX, ça vaut quand même la peine de s’arrêter une fois de temps en temps pour rappeler à chaque membre de l’équipe pourquoi il est exceptionnel.

Seul bémol, et c’est Karl de notre équipe qui m’a passé le commentaire : on aurait dû filmer ça! Tellement! Je n’y avais pas pensé, mais oh que ça aurait été utile! Tsé les fois où on se sent poche, où on a l’impression qu’on ne fait rien de bien, qu’on ne réussit rien? Et bien, l’antidote parfait à ces moments, c’est de se rappeler ce que nos collègues ont dit de bien sur nous…

La prochaine fois, on aura une caméra 😉

Dans tous les cas, je vous recommande vivement de faire l’expérience de cette activité. Ça en vaut vraiment la peine! Si vous l’avez déjà fait, j’aimerais beaucoup entendre vos commentaires. Et si vous avez d’autres idées d’activité pour nos retraites corpo, je suis preneur!

Commentaires

  1. Encore un excellent billet 🙂
    J’ai fait l’exercice dans une entreprise où j’ai demandé à tous (des femmes) de faire un compliment à chacune, à tour de rôle.
    La plupart étaient émues, mais l’une d’entre elle n’a pas voulu participer. Donner des compliments, ça allait. En recevoir, c’était une autre paire de manche. Même en se concentrant uniquement sur ce qu’elle fait bien (et non ses qualités personnelles), ce fut ardu. Le patron l’a rencontrée et a compris alors pourquoi, chaque fois qu’elle obtenait une augmentation, elle était de moins en moins motivée. Pour elle, chaque geste de reconnaissance était perçu comme un pas de plus vers la porte.
    On ne peut pas changer le passé des gens, mais on peut adapter nos méthodes pour passer notre message.
    Après quelques rencontres ils en sont venus à trouver comment la remercier pour ses bons services, indirectement. Le propriétaire a permis ensuite à chacune de choisir son outil de motivation, le tout s’inscrivant dans un cadre bien défini.
    Tous, nous cherchons à être reconnus. Je crois par contre que la façon de faire n’aura définitivement pas le même impact sur chacun. La reconnaissance est une chose, la façon de l’exprimer pour motiver les équipes en est une autre. Certains carburent aux défis, d’autres aux boni, d’autres aux responsabilités.
    Merci de ces idées, c’est en explorant diverses pistes qu’on arrive à trouver ce qui marchera chez nous 🙂

  2. Merci pour votre commentaire Emmanuelle. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Tous avons besoin de reconnaissance, mais dans des formes différentes. Le livre The 5 languages of appreciation in the workplace est d’ailleurs une belle référence dans le domaine.

    Il est important de connaître comment les gens aiment être reconnus spécifiquement. Et l’exercise du hot seat n’est probablement pas indiqué pour toutes les équipes. Il faut être déjà très soudés comme équipe et avoir un haut niveau de confiance entre chaque membre.

    Nous étions 7 à participer l’année dernière. Nous refaisons une retraite dans les prochaines semaines et seront maintenant 17. Et nous tenterons à nouveau l’exercise. De sera un beau challenge 🙂

  3. Merci pour le lien vers le livre, j’apprends énormément et c’est très valorisant de mettre des concepts et des chiffres sur ce que je considère depuis toujours du simple « gros bon sens » 🙂

  4. Plaisir Emmanuelle!

Laisser un commentaire